Challenges faced in the agribusiness industry in Ziguinchor

Challenges faced  in the agribusiness industry in Ziguinchor

With a dominant economic activity geared towards primary resources, Ziguinchor has been recognized as a strong agri-hub in Senegal. Local players have started building up the startup scene with specific institutions that help agriculture-inclined startups to grow in terms of funding and development. 

The city also lies in a very strategic position as it is a border town to neighboring Guinea. With upcoming projects like a new fishing port, there is a strong incentive to drive economic growth in the region considering other trading and export opportunities in the context of regional integration. Upon completion of the ongoing projects, the SFI scores on the Infrastructure domain is projected to increase from its current level of 44.41. 

Despite the low participation of women as seen by the SFI indicator score of 37.16, current trends show an increase in women-owned businesses. For example, a Maurice Dasylva study in 2019 shows that women make up about 62% of urban herders . This may be a great opportunity for women to start owning businesses, although it may still be at a subsistence level.

 

 

Research shows that the agribusiness industry in Ziguinchor faces 3 major threats 

1.Conflicts between farmers and breeders. At times, animals stumble upon cash crops and cause destruction. This creates losses for farmers and subsequently conflict between farmers and breeders. This is very common due to the lack of dedicated space for grazing livestock.

2.The second conflict is tied to the first one — land insecurity. Since most breeders don’t have a designated space, it is common for some of them to live nomadically, moving from place to place in order to feed their herds. Consequently, livestock can become a nuisance to automobile traffic, incite accidents, and create off-putting odors.

3.The final challenge is the presence of pests which directly affects the production output of cash crops. According to a study by Maurice Dasylva in 2019, around 42% of goats, poultry and pigs suffer from recurring epidemics . This is often attributed to ill-equipped farmers, which facilitates the proliferation of diseases like swine flu.

The recent development projects, economic growth, and strategic position can be seen as an opportunity for agri-producers to invest and expand their business to neighboring countries.

Défis rencontrés dans l'industrie agroalimentaire à Ziguinchor

Avec une activité économique dominante orientée vers les ressources primaires, Ziguinchor a été reconnue comme un pôle agroalimentaire fort au Sénégal. Les acteurs locaux de cette industrie ont commencé à construire la scène des startups, en raison de l’existence d’institutions spécifiques  qui aident les startups qui sont orientées vers l’agriculture à se développer en termes de financement et de développement. La ville occupe également une position très stratégique puisqu’elle est une ville frontalière de la Guinée voisine. Avec des projets à venir tels qu’un nouveau port de pêche, il y a une forte incitation à stimuler la croissance économique dans la région, compte tenu des autres possibilités de commerce et d’exportation dans le contexte de l’intégration régionale. Une fois les projets en cours achevés, le score du SFI dans le domaine des infrastructures devrait passer de 44,41 à un score plus élevé. 

Malgré la faible participation des femmes, avec un score de 37,16 selon l’indicateur SFI, les tendances actuelles montrent en fait que beaucoup de femmes possèdent des entreprises. Par ailleurs, une étude de Maurice Dasylva parue en 2019 montre que les femmes représentent environ 62 % des éleveurs urbains. Les femmes ont donc l’occasion de se lancer dans la création d’entreprises, même si elles n’en sont encore qu’au stade de la subsistance.

 

 

La recherche montre que cette industrie est confrontée à 3 menaces majeures:

1. Les conflits entre agriculteurs et éleveurs cohérents avec les contraintes ci-dessus et freinent le développement de l’élevage. Parfois, les animaux tombent sur les cultures de rente et causent quelques destructions. Cela crée des pertes pour les agriculteurs et par la suite des conflits entre agriculteurs et éleveurs. Ce phénomène est très fréquent en raison du manque d’espace dédié au pâturage du bétail.

2. Le deuxième conflit est lié au premier: l’insécurité foncière. Comme la plupart des éleveurs n’ont pas d’espace réservé, il est fréquent que certains d’entre eux vivent de manière nomade, se déplaçant d’un endroit à l’autre afin de nourrir leur troupeau. Par conséquent, le bétail devient généralement une nuisance pour la circulation automobile, provoque certains accidents et crée des odeurs désagréables , selon les rapports sur le sujet.

3. Le dernier défi est la présence de parasites qui affecte directement le rendement des cultures commerciales. Selon une étude réalisée par Maurice Dasylva en 2019, environ 42% des chèvres, des volailles et des porcs souffrent d’épidémies récurrentes. Ceci est souvent attribué aux agriculteurs mal équipés qui facilitent la prolifération de maladies comme la grippe porcine.

Les récents projets de développement, la croissance économique et la position stratégique pourraient être considérés comme une opportunité pour les producteurs agricoles d’investir et d’étendre leurs activités non seulement dans la région mais aussi dans d’autres pays voisins.


Junior Program Coordinator

Tanyi Franç-Martial serves as a research project assistant at the Data lab. Hailing from Kumba, Cameroon, he has been living in Berlin since 2021. With several years of working experience in a number of African countries, he adds value to the team with his knowledge of the African economic ecosystem. With various experience in sectors such as digital transformation, academic research, growth and development economic policy, he is currently preparing his Thesis towards a masters degree in international and development economics at HTW (University of Applied Sciences) Berlin.

Franç is the principal author of the empower #2 magazine (Senegal)


More on our blog

18.05.2021

Senegal

news

enpact and SenStartup Cooperate to Develop The Startup Ecosystem in Senegal

Through this strategic collaboration, the two associations are able to provide more comprehensive support services for startups in Senegal.

link

25.10.2021

AfricaSenegalThiès, Bambey

news

Comparing Thiès and Bambey

A comparative view between the towns of Thiès and Bambey

link

25.10.2021

West AfricaSenegal

news

Can startups lead Senegal out of informality?

The rate of informal labor in Senegal is staggering but the country is boasting with young people eager to work. How can startups help with both?

link